Le Troc Vert Natif

L'échange de plantes s'est toujours fait entre voisins, par dessus les clôtures, au-delà des trottoirs...

Avec le troc vert, l'idée est d'élargir le phénomène pour qu'il dépasse l'échelle du voisinage, et atteigne l'échelle du bourg, du village ou de la ville...

Pour que ces échanges soient simplement plus fructueux, plus riches !

Les plantes troquées ont une parole, une histoire racontée par celui qui l’apporte, alors que celles des grandes surfaces de distribution restent muettes.

Video CANAL PLUS - La chronique de Pauline Lefèvre dans La Nouvelle Edition - Mai 2012 : à quoi resemble le Troc Vert ?


Previous Next

Rue Mainguet (Montreuil en Seine-Saint-Denis)


Le Troc Vert Natif

En l’an 2000, pour le nouveau millénaire, nous avons inventé dans notre quartier un échange de plantes rue Mainguet dans notre ville (Montreuil en Seine-Saint-Denis), sous les conseils de mon père. Mais à l’échelle d’une ville !

Faire rencontrer les passionnés de toute une ville où tout peut devenir jardin : bords de trottoir, balcons et rebords de fenêtres, murs ! Une fois par an, un dimanche de mai, notre rue est affranchie de l’argent qui contraint les relations.
C’est un espace de liberté. Ici, les plantes ont la parole et sont les vecteurs de toutes ces rencontres qui se tissent. Cela devient bien plus qu’un échange de plantes.
Ici les moyens se mutualisent et les savoirs se diffusent pour un monde meilleur...Un nom clair, un symbole fort ! De nombreuses villes nous suivent…

[Reportage - Radio Classique : 3 minutes pour la planète]


jardins humus
jardins humus


TROC VERT est une solution alternative à une société trop marchande.


Au-delà de son aspect convivial, c'est une journée rare, sans argent où les gens échangent leurs plantes, leurs graines, leurs savoir faire ou les produits de leur jardin, mais aussi leurs services.